Accueil Bourse Combien faut-il Investir pour Démarrer en Bourse ?

Combien faut-il Investir pour Démarrer en Bourse ?

par ViaFortuna

Vous souhaitez investir en Bourse mais vous ne savez pas si votre capital est suffisant pour démarrer ?

Rassurez-vous ! Nul besoin de posséder la fortune de Liliane Bettencourt pour acheter ses premières actions.

L’essentiel : détenir un capital de départ suffisant pour réaliser des gains à long terme et minimiser les risques pris.

Le problème du capital initial ne vient pas tant du prix des actions, mais surtout des frais annexes et des possibilités de diversifier son portefeuille.

Voyons cela de plus près !

Démarrer en Bourse

Les frais annexes pèsent lourd sur un capital trop faible

1. Les principaux frais à payer

Lors de chaque achat / vente d’actions, différents frais peuvent être appliqués. Or, ceux-ci diminuent la rentabilité de l’opération boursière effectuée.

Les frais principaux sont :

  • Les frais de transactionappliqués par l’intermédiaire financier (à l’achat et à la vente d’actions)
  • Les coûts de change si l’opération s’effectue dans une devise étrangère (appliqués à l’achat et à la vente)
  • La Taxe sur les Transactions Financières (TTF) mise en place par le gouvernement français et applicable dans certains cas seulement. Elle s’élève à 0,30% de la valeur investie (appliquée à l’achat uniquement).

 

2. Exemple d’investissement

Dans notre exemple, nous partons du principe que les frais de transaction appliqués sont de 0,1% avec un minimum de 2,5€.

 

Scénario 1 : démarrage avec un capital faible

Imaginons qu’un investisseur achète 10 actions de la société XYZ au prix de 50€ l’unité.

Quelques semaines plus tard, le titre a progressé à 51 € (soit une augmentation de 2%) et l’investisseur souhaite prendre ses bénéfices.

Pour effectuer l’achat et la revente de ses titres, l’investisseur va donc débourser en frais et taxe :

  • Frais de transaction à l’achat = 2,5€
  • Frais de transaction à la vente = 2,5€
  • Taxe sur les Transactions Financières = 0,3% x 10 x 50 = 1,5€

Soit un total de 6,5€ de frais annexes pour réaliser l’opération.

Au moment de vendre ses titres, l’investisseur réalise donc une plus-value de :

((51€ – 50€) x 10) – 6,5€ = 10€ – 6,5€ = 3,5€ soit un gain de 0,70 % seulement en comparaison de la progression du titre de 2%.

 

Scénario 2 : démarrage avec un capital plus élevé

Imaginons cette fois qu’au lieu d’acheter 10 actions de la société XYZ, notre investisseur achète 100 actions à 50€.

Pour effectuer, l’achat et la revente de ses titres, l’investisseur va donc débourser en frais et taxe :

  • Frais de transaction à l’achat = 100 x 50€ x 0,1% = 5€
  • Frais de transaction à la vente = 100 x 50€ x 0,1% = 5€
  • Taxe sur les Transactions Financières = 0,3% x 100 x 50€ = 15€

Soit un total de 25 € de frais pour réaliser l’opération.

Au moment de vendre ses titres, l’investisseur réalise donc une plus-value de :

((51€ – 50€) x 100) – 25€ = 100€ – 25€ = 75€, soit un gain de 1,5 %.

 

3. Le poids des frais en Bourse

Cet exemple montre que plus on investit sur une action lors d’une opération, moins les frais et taxes diminuent sa rentabilité et moins l’investisseur a besoin que l’action progresse pour être à l’équilibre.

En Bourse, il est donc recommandé de ne pas détenir de lignes de trop faibles valeurs.

En France, ce point est d’autant plus vrai pour les transactions effectuées sur les places de marchés en dehors d’Euronext, car des frais de courtage plus élevés s’appliquent.

 

Attention, les plus-values latentes affichées par les courtiers ne tiennent pas toujours compte des frais appliqués à la vente des actions et de la Taxe sur les Transactions Financières. Les montants affichés peuvent donc être supérieurs aux plus-values que vous enregistreriez si vous vendiez.

Avec un capital trop faible, difficile de constituer un portefeuille diversifié 

Un des points majeurs pour diminuer le risque de son investissement en Bourse est de diversifier son portefeuille. Il est évident qu’investir tout son capital initial sur une seule action est éminemment plus risqué que de le répartir sur plusieurs titres de secteurs différents. Et cela quelle que soit la qualité de la société, sa réputation, sa solidité financière ou son historique boursier.

Disposer d’un capital initial trop faible ne permet donc pas de se diversifier suffisamment et augmente fortement les risques pris par l’investisseur.

Une répartition de son capital initial sur 5 sociétés est un minimum. De préférence avec des titres de sociétés appartenant à des secteurs différents.

Alors, combien faut-il investir pour démarrer en Bourse ?

Pour tenir compte des deux objectifs expliqués précédemment, nous arrivons à la conclusion suivante pour bien démarrer en Bourse : en-dessous de 5 000€, il est beaucoup plus difficile pour un investisseur de réaliser des gains avec un portefeuille d’actions. En-dessous de ce seuil de 5 000€, il est préférable de se tourner vers une gestion indicielle.

En définitive, il est possible de démarrer en Bourse avec quelques centaines d’euros. Mais en fonction du capital de départ, les stratégies ne devraient pas être les mêmes.

 Pour résumer :

  • Moins de 5 000€ : démarrer par une stratégie indicielle (ETF) plutôt qu’une stratégie de stock picking (choix des actions une par une)
  • Le strict minimum : 5 000€ permettent d’établir un portefeuille de 5 lignes de 1 000€
  • Pour un bon début : 10 000€ pour un portefeuille plus diversifié ou avec des lignes de valeurs plus élevées
  • L’idéal pour démarrer : 15 000€ ou plus

Articles similaires

Laisser un commentaire