Accueil Bourse Faut-il acheter des actions avec ou sans dividende ?

Faut-il acheter des actions avec ou sans dividende ?

par ViaFortuna

Certains investisseurs ne jurent que par les actions avec dividende et basent même toute leur stratégie d’investissement en Bourse sur ce point. D’autres préfèrent les actions sans dividende. Alors quel camp choisir ? Et surtout pourquoi ?

Actions avec dividende vs actions sans dividende : les éléments à prendre en compte

a. Le développement de l’entreprise

Lorsqu’une entreprise réalise des bénéfices, celle-ci peut les mettre en réserve au sein de la société ou en verser une partie aux actionnaires sous forme de dividende.

Si l’entreprise choisit de mettre en réserve ses bénéfices, elle peut alors :

  • Investir dans de nouveaux projets pour se développer
  • Racheter une partie de ses propres actions
  • Rembourser ses dettes (si elle en a)

Ainsi, plus la société reverse de son résultat aux actionnaires (taux de distribution élevé), moins la société a de marge de manœuvre pour se développer ensuite.

Si une société a un potentiel de croissance important, il est plus intéressant pour elle qu’elle réinvestisse l’intégralité de ses bénéfices pour se développer plutôt que d’en distribuer une partie. C’est le cas par exemple des sociétés technologiques.

b. La fiscalité

L’autre argument à considérer pour choisir son camp est d’ordre fiscal.

Les dividendes perçus par un actionnaire entrent dans le calcul de ses revenus. Donc l’actionnaire doit payer un impôt et des prélèvements sociaux sur les dividendes qu’il reçoit (hors PEA).

Si un actionnaire perçoit 100€ de dividendes de la société Alpha. Cet actionnaire va payer 30€ d’impôts et prélèvements sociaux (on considère qu’il est soumis à la flat taxe). Il ne pourra alors réinvestir que 70€ dans la société Alpha. En revanche, si la société Alpha n’avait pas versé de dividende, celle-ci aurait réinvesti elle-même 100€ au sein de sa structure, puisque la somme n’aurait pas été imposée. La part d’impôt évitée, soit 30€, aurait généré des bénéfices l’année suivante et ainsi de suite… Ainsi, l’entreprise se serait davantage développée et la valeur de son action aurait davantage progressé. A long terme, cette différence a un impact important sur le développement des entreprises.

 

Le versement d’un dividende offre toutefois à l’investisseur la liberté de choisir comment réinvestir cet argent, donc pas nécessairement dans la société ayant versé le dividende.

c. L’effet psychologique

Il faut reconnaître un point important : toucher des dividendes est motivant pour l’actionnaire. Le dividende est un moyen de goûter de façon concrète les fruits de ses investissements.

En achetant des valeurs américaines qui détachent un coupon chaque trimestre, on peut aisément se constituer un portefeuille permettant de toucher des dividendes chaque mois. Les dividendes deviennent alors un complément de revenus appréciés.

actions avec ou sans dividende

Dans quels cas acheter quel type d’action ?

Choisir des actions avec ou sans dividendes dépend de votre situation et de vos objectifs. Il va falloir choisir votre camp maintenant !

Dans un article précédent, je vous expliquais les 3 phases de la vie patrimoniale :

  • La phase de construction : on acquière des actifs
  • La phase de consommation : on consomme les fruits de ses actifs (dividendes, loyers…)
  • La phase de transmission : on prépare la transmission de ses actifs (pour alléger l’imposition)

Si vous ne l’avez pas lu, je vous invite à y jeter un œil (ou deux yeux, comme vous voulez).

A la lumière de cet article et des éléments avancés ici, on peut en déduire qu’il est judicieux d’investir différemment selon qu’on se situe en phase de construction, de consommation ou de transmission.

En phase de construction, on cherche à bâtir son patrimoine. Il est donc préférable d’investir dans des sociétés qui ne versent pas de dividende.

En revanche, en phase de consommation et en phase de transmission, on va chercher à disposer de compléments de revenus. On peut donc davantage investir dans des sociétés qui versent un dividende. Il est également possible d’acheter des actions de sociétés ne versant pas de dividende et d’en vendre de temps à autre pour toucher la plus-value. L’exercice se révèle toutefois plus difficile car il faut vendre au bon moment. Le choix de société versant des dividendes paraît donc plus simple.

Choisir des sociétés versant des dividendes permet aussi de se constituer un portefeuille plus résistant en cas de baisse. Les entreprises qui versent de gros dividendes sont les moins sensibles aux marchés baissiers. Ce point est davantage à prendre en compte en fonction de son profil d’investisseur.

Dans tous les cas, si on opte pour une stratégie avec dividende, il est important de ne pas se focaliser uniquement sur les rendements élevés, sous peine d’avoir un portefeuille déséquilibré dans lequel la banque, l’immobilier ou les services aux collectivités seraient surreprésentés.

 

Alors vous êtes plutôt « team dividende » ou « team sans dividende » ?

Articles similaires

Laisser un commentaire